jeudi 11 février 2016

PATRICE CHARLES, L'AVOCAT DU DIABLE ?


Dans un communiqué vengeur (voir ci-dessous), Patrice Charles du FN82 "défend" la liberté d'expression de M. Lopez. Comme si notre modeste blog avait le pouvoir de la brimer. De fait, le FN 82 n'a pas plus celui de nous faire taire et il peut faire l'économie de ses menaces et intimidations. Elles sont vaines. 

1/ Nous n'attaquons pas les cadres du FN82. Nous constatons et contestons paisiblement, par les mots, sans injures, les positions antisionistes et pro-République Islamique d'Iran de M. Lopez. Il est libre de sa parole mais nous sommes libres de la critiquer. C'est cela, la liberté d'expression. Par ailleurs, le communiqué de M. Charles ne dément à aucun moment la teneur selon nous lamentable des propos de M. Lopez. 

2/ Si M. Lopez, homme politique briguant les suffrages populaires, ne se sent pas de taille à affronter les critiques, y compris les plus acerbes, des citoyens et des électeurs, il peut toujours changer de métier. Et pourquoi un homme aux convictions si affirmées ne vient-il pas débattre avec nous ou nous donner la réplique? Pourquoi se cache-t-il ainsi dans les jupes du parti ?

M. Patrice Charles, jusqu'à ce jour, a relayé sur les réseaux sociaux et avec le plus grand enthousiasme nos publications, lesquelles faisaient, il faut bien le dire, la vie dure à ses adversaires politiques. Il applaudissait des deux mains et nous jugeait dignes de sa considération. Mais lorsque nous appliquons les mêmes critères à son propre parti, nous devenons illico "préhistoriques" et "diffamatoires". 

Si MM.Charles et Lopez réagissent avec une telle vélocité et une telle hargne à nos deux pauvres articles, c'est bien que nous avons touché un point sensible. Ce point sensible, ce sont les thèses indéfendables, pour un patriote digne de ce nom, de Romain Lopez. Les électeurs ont le droit de savoir pour qui ils votent. Et ils le sauront, vous pouvez nous faire confiance. Il n'est pas dit que ce jour-là, M. Charles monte au créneau avec le même entrain...









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire