mardi 8 mars 2016

GAULLISTES 82 : UNE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE SANS "GÉNÉRALE"

Présence et Lendemain du Gaullisme (14 novembre 2015)
Dans un lapidaire communiqué, véritable déclaration de guerre, Les Républicains 82 fustigent l'association Présence et Lendemain du Gaullisme et son président Francis Causse, au motif que l'Assemblée générale du 5 mars (et le déjeuner qui s'en est suivi) grouillait de traîtres à la cause du Général. Pire, la première gaulliste (autoproclamée) du département, Mme Barèges, n'aurait même pas été conviée -c'est elle qui le dit- à la sauterie : un scandale !

Comment en effet imaginer que le gaullisme tarn-et-garonnais puisse survivre à l'absence de la générale Barèges et du lieutenant Deville, repenti du PRG ? C'est donc devant une salle vide pleine et dans un silence de mort l'enthousiasme que se déroula ce nouvel hommage au Général de Gaulle. 

Même munie d'une tonne de cartons d'invitation, la conseillère départementale Barèges ne serait pas venue croiser la fourchette avec Christian Astruc et Pierre Mardegan, invités d'honneur et incarnations de son dernier échec politico-stratégique. Si l'on ajoute à la liste les facétieux Valérie Rabassa et Bernard Carayon...

Selon nos sources, Les Républicains avait envoyé leurs soldats d'élite afin d'infiltrer, à la faveur d'obscurs articles des statuts, le conseil d'administration : M. Boutines et M. Valentin, néo-membres des Républicains et partageant la particularité de ne s'être présentés aux élections que contre... l'UMP, le second ayant été premier adjoint du député socialiste Moignard. Le gaullisme à la sauce Barèges, ça vous a une de ces gueules !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire