mardi 9 mai 2017

8 MAI 1945 : ROMAIN LOPEZ, FN, PATRIOTE DE CHIFFON

Il est des détails très bavards. 


Romain Lopez, candidat-député du FN qui n'a que les mots "patriote" et "respect" à la bouche, s'est présenté hier devant le monument aux morts de Moissac mal rasé, en jeans, sans cravate et veste froissée. 

C'est son choix et nous ne tenons pas un blog de mode.

Mais le contraste est frappant avec la tenue impeccable de son collègue de parti, Patrice Charles, dont il est facile d'imaginer qu'il a le plus grand respect pour les hommes tombés pour la France, et pour qui la commémoration du 8 mai 1945 revêt manifestement une haute valeur symbolique. 

C'est là toute la différence, quoique l'on pense des idées professées, entre un homme sincère et un vulgaire arriviste, se dépeignant sur Twitter comme un "vrai patriote" mais se comportant comme Philippe Poutou lors du débat du premier tour des présidentielles

Ce tutoiement vestimentaire de Romain Lopez à l'égard des soldats morts pour la Patrie est terriblement éloquent. D'autant que, lorsqu'il s'agit d'aller pérorer à la télévision, M. Lopez ne lésine pas sur les soins capillaires et le port de la cravate. Les électeurs en déduiront facilement les priorités de ce candidat éminemment  "patriote"... dès lors qu'il s'agit de ses intérêts personnels. Le reste, il s'en moque comme de sa première chemise. Noire ?


8 mai 2017 : Romain Lopez
en compagnie de Patrice Charles, candidat FN à la députation. Euh non. Pardon. C'est l'inverse.



Le concurrent de Romain Lopez aux législatives, Mathieu Albugues


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire