dimanche 11 février 2018

PS82 : UNE NEUTRALITÉ CITOYENNE A GÉOMÉTRIE TRES VARIABLE


Le PS82 ne pense rien du projet éolien. C'est ce qu'il faut retenir des propos récents de Mme Sardeing-Rodriguez (réseaux sociaux), conseillère départementale du canton de Montech et présidente du groupe PS au Conseil départemental. 

Comme si un chantier aussi énorme que celui prévu par le groupe Valorem (co-dirigé par un élu PS, hasard ou coïncidence ?), qui va bouleverser les paysages, la nature et la vie des habitants, n'appelait pas une position tranchée. 

En réalité, le PS82 pense le plus grand bien de la zone éolienne mais ne veut assumer ni ses convictions ni surtout ses actes en faveur du projet de Valorem. A l'instar de Jacques Moignard, son égérie Mme Sardeing-Rodriguez est y favorable mais ne souhaite pas que les citoyens le sachent. Car les citoyens sont aussi des électeurs et les élections approchent. Si les choses tournaient vinaigre, il ne faudrait pas que la responsabilité en retombe sur les (rares) figures socialistes locales...

Pour cette raison, le PS82 qui appelle en toutes occasions à la concertation avec la population et à la démocratie directe, agit exactement à l'inverse à Montech : pas un mot. Le black-out. L'omerta. Ce silence vaut aveu et se trouve d'ailleurs confirmé par un fait récent : au lieu d'organiser un débat public et citoyen, Jacques Moignard convoque en douce les élus municipaux pour un huis-clos aux chandelles avec la société Valorem. 

Mme la Conseillère Sardeing-Rodriguez, quant à elle, se cache derrière la neutralité citoyenne, un nébuleux concept peu compatible avec l'ampleur du projet et ses conséquences. Remplacez "neutralité citoyenne" par lâcheté et vous approcherez la vérité. 

Si le PS82 était contre, il l'aurait fait savoir. Si le PS82 s'interrogeait, il aurait tenu à consulter les parties prenantes, y compris les opposants. 

Et comme le démontre cette lettre de soutien signée de Mme Sardeing-Rodriguez (voir ci-dessous) à une association se dressant contre un projet tendant à dénaturer les paysages, le patrimoine naturel et la vie des riverains (sic), le PS82 sait parfaitement condamner l'irrespect "des règles élémentaires de transparence, de démocratie et de consultation des citoyens" ou encore proclamer : " Nous ne soutenons pas la dilapidation du patrimoine naturel commun à des fins économiques [...]". Aujourd'hui, ce sont les mêmes qui l'organisent...




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire