vendredi 2 mars 2018

FN82 : LES LOPEZERIES DU MOIS


Les adhérents du FN sont appelés à élire leur président(e) ainsi que les membres du Comité central du parti. Le dépouillement aura lieu le 9 mars et les résultats seront annoncés lors du congrès national du FN, le 11 mars. 

Dans notre département, trois candidats : Romain Lopez, Patrice Charles et Thierry Viallon. L'occasion d'une lutte fratricide en sous-sol dont le FN82, s'il n'a pas l'exclusivité, a le secret. 

Des trois, le seul à n'avoir aucun mandat, c'est l'ex-protégé de Marion Le Pen, Romain Lopez, que certains de ses camarades surnomment affectueusement Adolfo Ramirez, du nom d'un des (anti) héros du film Papy fait de la résistance (incarné par Gérard Jugnot). Autant dire qu'un échec à ces élections internes signifierait pour lui un effacement quasi-définitif de la scène FN départementale.



Inversement, Patrice Charles, conseiller municipal de Moissac, proche de Jean Messiha, voit midi à sa porte : une place au Comité central ferait incontestablement de lui le patron de la deuxième circonscription.  

Le retour américain de la belle blonde tombe donc à point nommé pour Lopez, qui en fait des tonnes sur les réseaux, histoire de rappeler sa proximité avec la nièce Le Pen. Ainsi, que son ancienne patronne soit l'invitée des conservateurs américains, c'est pour lui le signe non seulement d'un come-back hexagonal imminent mais aussi d'un adoubement idéologique par la droite US. 

Or, quoiqu'on en pense par ailleurs, personne ne peut nier que Trump est adepte du capitalisme, ardent défenseur d'Israël et contempteur de la République islamique d'Iran. Aux antipodes donc des conceptions soraliennes de Lopez, pourfendeur du capitalisme, appelant à la ruine d'Israël et adorateur transi de l'Iran...

Mieux, on ne compte plus les bombardements anti-USA de Lopez sur Twitter, dénonçant à tour de bras le "globalisme", "l'impérialisme", "l'atlantisme", "le néo-conservatisme", citant avec admiration le socialiste Roland Dumas : "Aujourd'hui ce sont les USA et Israël qui décident pour nous".

Le seul atout dans la manche du judéophobe Lopez, c'est d'avoir travaillé pour Marion Le Pen. Un atout passablement flétri depuis la retraite politique de MMLP. Aussi le moindre soupçon d'embryon de début de retour de la Nièce est surexploité, même à contresens, par Lopez. 

Au titre des vantardises locales, on notera également que le sieur Lopez s'attribue la paternité de la fronde au sein de la municipalité beaumontoise. Ce qui fera bien rire les Beaumontois mais beaucoup moins les responsables LR de l'association La Vie des Beaumontois qui combattent pied à pied et depuis des années, souvent aux limites du harcèlement, le maire PRG Deprince. Mais c'est sans doute ce que Lopez appelle l'union des droites. Et peut-être ne faut-il pas chercher ailleurs qu'à Beaumont (Castelsarrasin ?) la nouvelle cible électorale de Lopez... 






3 commentaires:

  1. Monsieur Lopez semble avoir gagné la partie. Patrice Charles et Franck Buhler ont été évincés de leurs responsabilités en terme de communication et mis à l’écart de façon presque violente. Romain Lopez est désormais secrétaire de la deuxième circonscription mais également chargé de la communication du FN 82… et successeur désigné de l’insipide Thierry Vialon. Qu’atend la presse pour réagir lorsqu’un antisémite notoire devient ainsi le véritable patron de la fédération du Tarn-et-Garonne du Fn ? Où sont les plaintes contre ses tweets antisémites ?

    RépondreSupprimer
  2. Renaud Camus idéologue incontesté des droites françaises s’en prend violemment à son « voisin » l’antisémite Romain Lopez : https://www.cnre.eu/communiques/9

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer