jeudi 9 mars 2017

LE PRG SOUTIENT... MACRON !


Le maire de Beaumont-de-Lomagne, lieutenant de Sylvia Pinel après avoir été celui de Jean-Michel Baylet, a octroyé son parrainage à... Emmanuel Macron. Un ralliement qui fait la quasi-unanimité parmi les grands élus du PRG (93% pour l'heure, voir liste plus bas) . 

Exit le PS dont l'avenir est dans le rétroviseur, le PRG joue la carte du jeune premier un brin exalté. Rien d'étonnant tant Macron est idéologiquement proche des Radicaux de gauche. 




Inutile d'être grand devin pour prédire qu'en Tarn-et-Garonne, la présidente radicale Sylvia Pinel partira à la conquête de son propre fauteuil à l'Assemblée sous la bannière (ou la protection) d'En Marche et, que, sauf accident, elle profitera à plein de l'engouement suscité par la nouvelle idole socialo-capitaliste. Une véritable aubaine pour le Parti des radicaux de gauche, antique formation rincée jusqu'au trognon mais qui pourrait ainsi ravaler sa façade à peu de frais. A minima, échapper au pire. Jean-Luc Deprince jouerait, c'est ce qui se murmure dans les bistrots du coin, le rôle de suppléant de son amie Sylvia.

Ce n'est donc pas dans nos contrées que Macron fera émerger de nouvelles têtes, comme il l'a scandé avec force dans ses galas meetings. On le comprendra : bénéficier de la puissance de feu de La Dépêche du Midi et de l'appui d'une "force" politique certes déclinante mais qui compte plusieurs ministres au gouvernement, ce sont deux bonnes raisons de ne surtout rien changer... 

Les représentants officiels du mouvement de Macron dans notre département, des "novices en politique" selon La Dépêche de ce journe devraient pas tarder à "s'aguerrir", à leur corps défendant...

Parrainages des élus PRG (au 7 mars 2017)
(Source : Conseil Constitutionnel)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire