mercredi 8 février 2017

LES EMPLOIS "POLITIQUES" EN TARN-ET-GARONNE


L'affaire Fillon est l'occasion de jeter un petit coup d"oeil sur les emplois familiaux, amicaux ou "stratégiques" qui peuvent découler de l'exercice électoral ou politique. La plupart sont tout à fait légaux, d'autres tombent sous le coup de la loi et, nous allons le voir, notre département n'est pas en reste dans la discipline. 

Commençons en fanfare : "Beaucoup d'enfants d'élus travaillent au Conseil départemental". C'est le maire PRG de Beaumont-de-Lomagne, Jean-Luc Deprince, qui le dit (décembre 2016), en réponse aux déclarations assassines du président du Conseil départemental Christian Astruc au journal l'Obs ! Dont acte. 

La politique, vocation ou profession ?

Force est de constater que certains emplois rémunérés sur deniers publics sont des antichambres électorales. Au moins deux des candidats aux législatives de Tarn-et-Garonne, Mathieu Albugues (LR) et Romain Lopez (FN), ont bénéficié (ou bénéficient) de la rampe de lancement que constitue la fonction de collaborateur parlementaire :


  • Mathieu Albugues, chouchouté par Brigitte Barèges, a occupé diverses fonctions telles qu'assistant parlementaire, collaborateur du groupe UMP/Centre au Conseil régional ou encore chargé de communication à la mairie de Montauban avant son élection au Conseil départemental.


  • Son adversaire direct (battu à plates coutures) aux départementales 2015, le FN Romain Lopez, est l'un des trois assistants parlementaires de Marion Maréchal-Le Pen. Se proclamant antisystème, le jeune "espoir" du FN82 vit en réalité du...système honni.


  • Son aîné Patrice Charles, conseiller municipal FN de Moissac, a longtemps été assistant parlementaire. Aujourd'hui avocat, il plaide notamment pour le...FN. 



Parlement et conjoint 


Dans un autre registre, nous constatons qu' Yvon Collin, sénateur de gauche (RDSE) du Tarn-et-Garonne, emploie sa conjointe comme collaboratrice (voir sa déclaration officielle au Sénat). 

Députées de gauche...

Pour être complet, signalons que Sylvia Pinel, députée et ancienne ministre PRG, a débuté sa carrière politique comme chef du cabinet de Jean-Michel Baylet au Conseil général 82. Quant à la discrète socialiste Rabault, qui voulait mettre (avec François Hollande) la haute finance au pas, elle a passé plusieurs années dans une grande banque, salaires annuels à six chiffres ...

Emploi et tribunal

Enfin, deux figures importantes de la politique départementale, Brigitte Barèges, maire LR de Montauban et le susnommé Yvon Collin (divers gauche) ont affaire à la justice pour des motifs relatifs à... des emplois. Rappelons qu'ils sont présumés innocents. 



  • Le Parisien : Le sénateur Collin inquiété par la justice pour avoir "engagé le neveu d'une connaissance moyennant contrepartie". Son avocat n'est autre que Thierry Deville, adjoint de Brigitte Barèges à Montauban.


La politique, un monde tout petit et très bien verrouillé...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire