mardi 5 juin 2018

FN82 : RASSEMBLEMENT NATIONAL MAIS BASTON DEPARTEMENTALE (1)


Le FN82, aujourd'hui RN82, ne parvient plus à dissimuler les intenses divisions qui le minent et ne tarderont pas à le faire exploser. Ainsi le bureau politique départemental s'est-il vu amputer récemment de plusieurs de ses membres (et non des moindres), par éviction brutale ou départ volontaire vers d'autres cieux (ex : la suppléante 2017 de Thierry Viallon passée récemment chez DLF).

Le noeud du problème ? Romain Lopez, qui ne dispose d'aucun mandat (ni électif, ni au sein du Front) et d'une image publique détériorée, a été bombardé par son ami Thierry Viallon responsable de la seconde circonscription et chef de la communication, dans l'objectif d'interdire toute autre ambition et expression que... les leurs. 

Capture écran - Détail d'une photo publiée sur Facebook FN82


Ceux qui ont fait les frais de ce "bureau de douane" sont bien entendu les élus locaux du FN82. Si Marie-Claude Dulac, conseillère municipale de Moissac, semble s'être sagement rangée du côté du duo dominant, Patrice Charles, avocat élu municipal de Moissac, a pris la tête de la rébellion, suivi avec discrétion mais conviction par Marie-Dominique Bagur (MDB), conseillère régionale et municipale de Montauban.

Le bras de fer a débuté avec la candidature de Patrice Charles au conseil national du FN. Le moissagais n'a pas hésité à condamner, pendant la campagne interne, les disciples d'Alain Soral, ciblant directement Romain Lopez (voir notre billet). 

La sanction n'a pas tardé, discrète mais efficace : la mise au ban par le tandem directorial. Et les férus de gastronomie politique ne l'ignorent pas, les plans de table sont à cet égard de puissants révélateurs... Aussi lors de la venue de Bruno Gollnisch, député européen du Front, le 27 avril, Patrice Charles et MDB, élus, ont été déportés loin de la table d'honneur, où siégeaient Mme Dulac et bien sur Thierry Viallon, entouré de ses courtisans les plus empressés, bien qu'inconnus de l'électeur local FN. 




(Pour l'anecdote, notez que le service propagande communication du FN82 (soit Romain Lopez) revendiquait dans la presse 80 participants à ce diner-débat, ce qui est formellement attesté par ce cliché montrant une... trentaine de convives...)




Revenons à nos moutons, le 8 mai 2018 à Moissac. Les deux élus locaux immortalisent leur présence aux cérémonies, rien que de très banal. Une photo publiée par Patrice Charles sur son compte Twitter :


Marie-Claude Dulac et Patrice Charles, conseillers municipaux de Moissac

Sauf que la photo originale ressemblait plutôt à ça : 




La Dépêche du Midi avait d'ailleurs remarqué ce "découpage", rapporté dans ses "indiscrétions".  

Depuis, cette guerre des tables et des images est allée crescendo, jusqu'à toucher un point culminant le week-end dernier à Plieux (Gers) mais, désireux de ne pas lasser nos lecteurs, nous en ferons le sujet d'un prochain billet... 


1 commentaire:

  1. voilà une nouvelle fois un visage du Fn/RN des plus pitoyable ;comment ne pas y être autrement de ce partie .

    RépondreSupprimer