jeudi 14 juin 2018

#FN82 : RASSEMBLEMENT NATIONAL MAIS BASTON DÉPARTEMENTALE (2)

Nous le disions dans la partie 1 de notre billet, une fronde d'envergure est en cours au FN82 (aujourd'hui Rassemblement national), menée par Patrice Charles, avocat et élu municipal de Moissac, et nous ne serions guère surpris d'apprendre, dans quelques jours ou semaines, l'annonce officielle du divorce.

Le FN82 vient en effet de se scinder en deux factions rivales. D'un côté, M. Charles, Mme Bagur (conseillère régionale), M. Buhler appuyés par Mme Perez. Ce bureau politique bis presque au complet s'était donné rendez-vous chez l'écrivain très engagé Renaud Camus (Le Grand Remplacement), à la Conférence de Plieux (Gers), y retrouvant Emmanuel Crenne, secrétaire départemental FN du Lot ainsi que la responsable départementale 82 de Debout la France




De l'autre côté, Romain Lopez et Thierry Viallon, cumulant les fonctions de responsables départementaux, chargés de communication, grands candidats, porte-paroles, chefs de la Jeunesse frontiste (sic) et permanents du FN. 

On se rend coup pour coup dans la grande famille du Front tarn-et-garonnais. Certains font plus mal que d'autres. Mme Perez -suppléante de Thierry Viallon- vient de passer chez Dupont-Aignant avec armes et bagages. Franck Buhler, ex-responsable de la communication du FN82, l'a rejointe, avec le grade de délégué de circonscription de Debout la France 82. Un désaveu d'envergure pachydermique pour les deux comparses de la direction départementale qui n'ont de cesse d'appeler à l'union des droites tandis qu'ils provoquent la fuite de leurs militants les plus zélés...

Ces frasques du RN82 (premier parti du département selon ses patrons), qui offre désormais l'image désastreuse d'une fédération où l'on s'insulte, où les apparatchiks relèguent les élus au fond à gauche du décor, où l'on coupe les photos en deux, et dont les responsables bafoués demandent asile aux partis voisins, font bien sur le régal de ses adversaires, qui n'en demandaient pas tant à l'approche des municipales... 

Mais elles pourraient également attirer l'attention des hautes sphères parisiennes du Rassemblement National. A suivre donc.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire