lundi 15 février 2016

QUAND GILBERT COLLARD DONNE LA LEÇON A ROMAIN LOPEZ (FN 82)


M. Romain Lopez (du Front National 82) milite avec la plus grande force pour la cause palestinienne (à l'instar de Mélenchon et Guigou) et participe de manière très virulente à la condamnation d'Israël (nation d'un "racisme terrifiant" au gouvernement "obscurantiste" qui opprime "chrétiens et musulmans" - nous citons).

On a du mal à penser que M.Collard (voir vidéo ci-dessous, en défense d'Israël) et le cadre du FN82 appartiennent à la même famille politique. Ce jour-là, sur les bancs de l'Assemblée, M. Lopez Romain aurait été du parti des siffleurs de M. Collard, soit la presque totalité des socialistes et l'intégralité de l'extrême-gauche. Même sa patronne, Marion Maréchal-Le Pen, n'a pas voté la reconnaissance de l'Etat palestinien, contrairement à ce que son assistant parlementaire Lopez annonçait, avec un enthousiasme non dissimulé, le 18 novembre 2014 (facebook)...






Suite à nos articles, le bureau du FN82 s'est fendu d'un communiqué officiel le 11 février 2016 (voir plus bas) pour dénoncer des attaques personnelles et calomnieuses contre "ses cadres". En réalité une critique légitime des positions politiques et publiques de M. Lopez. Des positions radicales si gênantes pour le FN 82 que son bureau départemental s'est senti obligé de préciser que "ses cadres" sont libres (donc responsables) des opinions qu'ils expriment, sans jamais approuver, il va sans dire, celles de M. Lopez puisque contraires à la ligne officielle de son propre parti...



Quelque chose nous dit que les sorties de Romain Lopez ne vont pas tarder à attirer sur le Front de Tarn-et-Garonne tous les regards...

Nos colonnes sont ouvertes à M. Lopez et son éventuelle réponse sera publiée in extenso ici-même. 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire